dimanche 30 décembre 2007

Facelift

Whoa là ! Pratiquemment six mois sans nouveau billet, c’est pas correct, oh non non. D’ici peu, la parution de billets de façon plus régulière devrait se produire, en débutant par ces petits changements de look qui sont peut-être passés inaperçus avec ce post… L’inactivité du blog n’est pas voulue, le temps manquait et puis, bien, voilà tout. Le temps manque à tout le monde et dans les derniers mois, mon environnement a pas mal changé avec un déménagement, un autre au travail, un tournage de film qui s’est magnifiquement imposé et tout le tralala… Mais dès janvier, je vais tenter de conserver une certaine régularité dans la parution de mes billets et nous verrons où ça nous mènera.

Quelques petits textes sont déjà en préparation alors c’est déjà ça de fait et si tout va bien, le restant du reportage de Fantasia 2007 va finir par se pointer. Malgré l’énorme retard, il se peut que ce soit encore valide, la majorité des films n’ayant pas été longuement parlé ou même encore vu avec tous les délais de distribution. Vous jugerez de l’utilité de la chose.


Avec tout ce temps qui filait, j’ai voulu écrire sur différentes choses dont quelques films marquants demeurant en mémoire comme THE LOST de Chris Sivertson que j’ai finalement pu voir cet été. Fabuleux que ce film. Première adaptation d’un roman de Jack Ketchum (suivi rapidement par l’adaptation de THE GIRL NEXT DOOR), on nous plonge dans un monde sombre et ô combien engouffrant vers la démence et le mal. À voir absolument ! Je n’ai pas eu le temps d’en glisser quelques mots ici, mais ce qui est encore plus triste que mon propre retard est le retard de la sortie de ce film (il languit depuis 2005) ! Anchor Bay détiennent les droits et malgré la perle qu’ils ont, ils n’arrêtent pas de faire languir le public avec la remise sans cesse de sa parution. Finalement, ils annoncent maintenant une date tentative : le 18 mars 2008 en DVD. Espérons que c’est la bonne ou le titre du film voudra dire autre chose…


Pendant tout ce délai, Sivertson a pu tourner un nouveau film qui est maintenant paru en DVD…. Il s’agit de I KNOW WHO KILLED ME avec Lindsay Lohan. Bah, je sais ce que vous allez dire, mais étant pour ma part à l’abri de tous les potins, je n’en savais pas tant sur elle et sa belle réputation. Je m’en foutais et je voulais voir le nouveau projet de Sivertson. Je ne fus pas déçu (contrairement à la majorité des gens). On retrouve une partie de l’ambiance de THE LOST dans cette histoire abracadabrante qui ne fait pas de sens, mais qui demeure ennivrante. On est en plein territoire giallesque et c’est jouissif. Il ne s’agit pas d’une grande perle, mais on passe un moment fort plaisant pendant toute la durée, à condition de laisser sa logique au vestiaire. La photo est d’autant plus magnifique, quoiqu’un peu poussée malgré tout.

Enfin, le metteur en scène ne manque pas de talent et j’ai bien hâte de voir ce qu’il manigance pour son prochain métrage… À bientôt (je l'espère bien) !

5 commentaires:

Frédérick a dit...

J'aime beaucoup l'affiche, très giallo, très class. J'ignorais que la Lohan était de la partie.

Beau look sobre et élégant pour le revamping du blog.

Buko-san a dit...

Pour l'affiche, je l'aime beaucoup également: elle a été mon fond d'écran pendant un moment. Ça fait différent des affiches à numéros quand même.... Alors, avec en plus cette affiche, je ne comprend pas les gens qui n'ont pas fait le lien avec les giallos: ça saute aux yeux dès les premières minutes du film, encore plus avec son surréalisme assumé. Évident alors que ça n'a pas eu un grand succès (avec l'ambiance et bien sûr, les incarcérations de la jeune dame). J'ai bien hâte de connaître ton avis sur le métrage.

Merci pour les commentaires sur le blog

benjamAnt a dit...

Yo! Le fantôme du Docteur P. is in da house!

Je fais partie de ces gens qui n'ont pas aimé I Know Who Killed Me. J'étais effectivement au courant des frasques de Miss Lohan, mais m'en balançait comme l'an 8, étant capable de départager "la traînée" de "l'actrice". :)

Bref, je n'ai pas aimé le film pour plusieurs raisons; son intro moche, avec (lonnnngue) danse peu inspirante et mal filmée, le prof de piano, la teinte bleutée du film, le jardinier et son nipple tattoo,... je déconne à moitié, mais, non, ce film n'a pas du tout passé la rampe dans mon cas.

Peut-être parce que je venais juste de me taper l'immonde Captivity et que j'étais d'humeur massacrante suite à ce fiasco sans nom? Qui sait... Je donnerai peut-être une deuxième chance à Sivertson et Lohan dans quelques années.

Bonne année mec, and it's good to have you back!

Doctor P., Over and out.

Nomis a dit...

I KNOW WHO KILLED ME est le meilleur mauvais film de 2007. Complètement ridicule mais ô combien jouissif !

Buko-san a dit...

Whooooooaaaaaa !!! Docteur P !!! Ça fait du bien de te relire, on te croyais disparu. Je suis bien content de te revoir dans les parages, enfin.

Dommage pour I KNOW WHO KILLED ME, mais laisse la chance à THE LOST en mars, celui-là, c'est quelque chose !

CAPTIVITY ?! Ouch ! C'est effectivement horrible.... Ça fait mal de le regarder. D'y repenser aussi. Urgh.

Nomis: Je ne suis pas d'accord ! hehe