mercredi 12 juillet 2006

I AM VERY PISSED !

Ostie, je voulais continuer de mettre à jour ce blog avec mes visionnements de Fantasia (trop nombreux ! Argh !), mais voilà que je viens d'avoir un exemplaire de la revue pour laquelle j'avais travaillé pendant un bon petit bout.

C'est horrible, j'ai envie de tuer plein de monde. Des changements ont été apporté aux critiques, la signification change souvent, des fautes de syntaxe et d'orthographe ont été ajouté (!) et c'en devient ridicule !!!! (Bon, disons qu'ici, je ne me corrige pas alors hein, c'est pas pareil pour les erreurs) Le pire, c'est que ça va sortir et que j'ai déjà commencé à rédiger des textes pour le numéro 2. Encore pire: j'ai fait des entrevues avec des gens que j'admire en représentant cette revue.

Le plus pire: j'ai aujourd'hui même interviewé Douglas Buck duquel je suis un grand fan depuis prêt de 10 ans. Je l'avais remarqué dans le public de Fantasia et étant fan, je n'ai pu résister à demander une entrevue. Il a gentiment accepté. C'était un honneur, je lui ai payé une bière et on a fait une longue entrevue avec un pote pendant plus de 90 minutes. Ceci étant aujourd'hui, j'avais couru comme un défoncé pour aller chercher les revues qui venaient d'arriver pour ainsi lui en refiler une (le lancement officiel est dans deux jours), vu que j'ai fait une page sur son travail dans ce numéro.

Eh ben merde............ Je n'avais pas eu le temps de lire.......... La critique est modifiée et sonne terrible, mais au moins, elle a subit un plus petit nombre de modifications si on compare avec les autres. C'est horrible. Un mec que j'admire et dont je venais de faire l'entrevue va lire ça............................ CALISSE !!!!

Maudite gang de sales. Je suis en furie !!! Plus je lis, plus je deviens enragé !! Pas hâte de voir la gang demain......... Un email d'insultes et de comparaisons entre les textes est parti alors ça va au moins prouver mon point. I am fucking pissed.

C'est qui l'ostie de correcteur de fond de poubelle qui a repassé sur les textes que j'aille lui donner mon poing dans face ?!?!?! Les textes avaient été corrigé en plus, il n'avait rien à foutre !!! Ce qu'il a fait: ajouter des fautes et changer la signification de phrases ce qui les mène vers le vide. En plus: il ajoute des mots qui en s'accumulant ne font que de la répétition........... Tout ça ensemble, vous imaginez le genre de correcteur moron deux d'pîques du tabarnak auquel nous avons affaire ?!?!

J'ai le goût de tuer et je ne déconne pas.

FUCK OFF !!! CRISSE !!!!!
I'm gonna be Dressed To Kill tomorrow !!!

3 commentaires:

benjamAnt a dit...

Arrrrrggggg!

Man, tu viens de me pomper ben raide; je sympathise avec toi, et tiens nous au courant de cette histoire d'horreur. Quelle merde. Quant au "correcteur", je te suggère le coup de tête dans le chest, très à la mode ces temps-ci.

Buko-san a dit...

Si je revois le correcteur, je ne sais pas ce que je vais faire..... Je suis toujours aussi enragé, je ne peux me contenir. Je posterai des comparaisons, c'est ridicule. Dans le genre de THE DESCENT, un ajustement a même été fait pour remplacer un « elles » par un « ils » quand il s'agit de 6 femmes !!!! Ça montre le niveau de bidouillage horrible derrière le truc.

Si je suis traîné dans la boue, je ne ferai pas suivre les autres: j'ai fait l'entrevue avec Buck et j'ai le matériel. Je n'accepterai pas qu'il soit ridiculisé dans un magazine comme celui-ci.

Dommage que le magazine soit gratuit, sinon, personne l'achèterait et ça finirait là.

Dammit.

Clifford Brown a dit...

Damn man ! Pas cool cette histoire ! J'ai pas encore fini de lire le magazine (lire : je suis à la page 4) mais je vais terminer de lire ton histoire avant de le faire, ça va me donner toute une perspective !!